Mika Lafon : "J'aime les challenges !"

Fort d’une expérience de six ans dans le footgolf, Mika Lafon impulse une nouvelle dynamique au Paris FootGolf Club dont il a repris la présidence en 2020.

 

Qui es-tu dans la vie privée ?

 Val d'Oisien, artisan et papa de deux petites filles. Je suis toujours footeux en pratiquant le foot à 7, le bon lien avec le FootGolf. 

Tu as repris le Paris FootGolf Club depuis quelques mois. Pourquoi t’es-tu lancé dans ce challenge ?

 Une partie de la réponse est dans la question, j’aime les challenges ! Et relancer le club de Paris, un des tout premier club à avoir vu le jour, est une belle aventure.

 

Quels sont tes objectifs avec le club ?

 Les objectifs d'effectif sont déjà bien remplis cette année et les Top 10 en double commencent à revenir. Ensuite, nous aimerions maintenir cette volonté pour la saison à venir et désormais se donner la possibilité d'être présent sur la Cup et le tour régional, dans les quatre catégories (absolute, senior, féminine et junior).

 

Le Paris FootGolf Club est très actif sur les réseaux sociaux. C’est un atout pour attirer de nouveaux pratiquants ?

 Le FootGolf est très présent sur les réseaux sociaux. Adeptes de vidéos, on prend plaisir à communiquer sur Facebook et Instagram. Outre le fait de connaître le club, cela permet de faire découvrir le FootGolf. C’est notre noble contribution au développement de notre discipline.

 

Tu joues au footgolf depuis le tout début de l’activité en France. Raconte-nous ce qui te passionne autant dans le footgolf ?

 Depuis 2014 en effet, j’ai découvert le FootGolf et comme beaucoup d’entre nous, je me suis pris au jeu. C’est un challenge permanent que de tenter de vouloir maîtriser le ballon, dompter les parcours, réaliser de jolis coups. Et puis avoir l’opportunité de disputer les diverses compétitions nationales que l’Association Française de FootGolf met en place est enivrant.

 

Quels sont tes trois meilleurs moments vécus dans le footgolf ?

 J’aurais eu du mal à n’en choisir qu’un seul ! (rires) Ma victoire avec Max Bonnet en finale de double du championnat de France est un grand moment inoubliable à Marrakech en 2016. Mes deux autres souvenirs sont en bleu : l’un en tant que joueur, cette même année 2016, lorsque que l’on a pour la première fois porter le maillot tricolore pour la Coupe du Monde en Argentine, l’autre est en tant que staff de l’équipe de France au Maroc pour le sacre des Bleus. Champions du Monde, une consécration pour tous !

  

Avec ton expérience, que penses-tu du niveau de la Footgolf Cup et qu’est-ce qui explique que chaque compétition soit ultra serrée ?  

 L’entraînement de chacun et le nombre de compétitions jouées depuis quelques années, aussi bien en France qu’à l’international sont bien sûr les raisons du niveau global de la FootGolf Cup. Il y a aussi les conseils des « anciens » aux rookies. J’aime aussi penser que les vidéos qui sont réalisées un peu partout dans le monde aident à progresser, notamment au niveau des gestes, des positions, des règles et permettent à tous de s’adapter plus facilement lors des compétitions.

 

Selon toi, quelle est la principale qualité à avoir pour devenir un bon footgolfeur ?

 On ne peut passer à côté du fait qu’il faut savoir taper dans le ballon. Au-delà de ça, la concentration sur chaque coup, chaque frappe, est essentielle.

 

Certains footgolfeurs optent pour une routine avant de putter. Est-ce le cas pour toi aussi ?

 Je n’ai pas une « longue » routine avant de putter, préférant prendre mon temps pour analyser la ligne. Cependant, je connais ma position à adopter pour être à l’aise.

 

Quel footgolfeur t’impressionne le plus ?

 La régularité de Lionel Jacot est remarquable. Celle d'Antonio Balestra aussi. Sur certains gros tournois, il arrive à remonter une quarantaine de place pour toujours finir bien placé, des seconds ou troisièmes rounds de haut vol. J'aime aussi l'envie de toujours faire mieux d'Alexis Bellanger ! Dans un autre domaine, Damien Cytwinski est vraiment impressionnant face caméra, il ne cesse de nous étonner…

 

Quel est le plus beau golf sur lequel tu as pu joué ?

 Le golf Parc Robert Hersant est le plus original avec son tracé et ses plans d'eau.

 

On te laisse le mot de la fin…

 J'espère qu'il y aura une belle saison 2021 en commençant par la finale 2020. La team France a un titre de champion du monde à défendre, alors le groupe doit être soudé pour cette nouvelle échéance. Je souhaite la même chose au Paris FootGolf Club, une saison 2021 qui s'annonce très belle avec beaucoup d'envie et de projets.