Guillaume Dodet : « Quand on commence le footgolf, on ne peut plus s’en passer »

À la découverte du joueur de Mâcon, passionné de footgolf et ravi de pouvoir partager cette passion avec son frère et ses amis à travers toute la France

Qui es-tu dans la vie privée ?

Jeune trentenaire, je vis en couple avec Caroline. J’habite à Cluny en Saône et Loire. Je travaille pour une communauté de communes, mon temps de travail est partagé entre adjoint de direction d’un centre de loisirs et chargé de communication. J’aime faire la fête, j’aime le sport, je regarde beaucoup de séries et je suis un grand fan de variété française.

Comment as-tu découvert le footgolf ? À quelle fréquence y joues-tu ?

Grâce à mon frère. Il avait suivi la fin de la saison 2016 de loin. Début 2017, il se lance et descend à Marseille. + 16 le premier jour, un Jabulani acheté la nuit et - 3 le lendemain. À cette période, je venais de me faire opérer des croisés pour la troisième fois, ça sentait bon la fin de carrière footballistique. Une fois presque sur pied, au mois de juin, j’ai fait mon entrée sur la Footgolf Cup en double à Mâcon avec Thomas Renon. J’habite à 20 minutes du golf de Mâcon La Salle, j’y vais assez régulièrement.

Qu’est-ce qui te plaît dans le footgolf ?

En ayant arrêté le football par défaut quand mon genou a dit stop, le footgolf m’a permis de continuer à taper dans le ballon et de passer des bons moments avec les copains aux quatre coins de la France. C’est un sport addictif : quand on commence, on ne peut plus s’en passer.

En plus, tu vis cette aventure footgolf avec ton frère Alexandre. Ça fait quoi de partager cette passion entre frangins ?

C’est vraiment cool de passer ces bons moments tous les deux. On s’entend à merveille et on est très complémentaire. Pour la troisième année consécutive, on va faire la Coupe de France de double ensemble. Le seul petit inconvénient, c’est que du coup, tout le monde m’appelle Alex… Je travaille désormais à me faire un prénom.

Quelle est ta principale qualité au footgolf ?

Mon drive je pense, mais ça peut vite devenir un défaut aussi. À vouloir toujours frapper plus fort, on s’égare parfois.

Au footgolf, le choix du ballon est primordial pour obtenir de bonnes performances. Quel ballon utilises-tu et pourquoi ?

J’ai commencé avec un Europass, mais maintenant, je joue avec un Jabulani depuis le début de la saison dernière. Je change assez régulièrement, j’ai toujours les deux sur moi. Quand ça ne va pas, avant de remettre en cause mes pieds, je change de ballon…

Quel est ton meilleur souvenir sur un parcours depuis tes débuts ?

Mon deuxième jour à Marseille l’an dernier. Après un premier jour plus que moyen à + 2, le lendemain, tout rentrait ! J’ai rendu une carte de - 9, ce qui m’a permis d’accrocher le play-off pour la troisième place que j’ai remporté avec un birdie sur le trou 18.

Quel(le) footgolfeur(euse) t'impressionne ?

Ben Clarke, c’est facile le footgolf en fait !

Le club de Mâcon est très actif et possède une étape qui est très prisée par les footgolfeurs. Peux-tu nous dire pour quelles raisons il ne faut pas manquer l’étape de Mâcon en 2020 ?

Effectivement, c’est une étape incontournable (ou presque). Niveau géographique, elle est idéalement placée et fait partie des étapes les plus primées niveau points sur la Footgolf Cup. On a la chance d’avoir de très bonnes relations avec le golf de Mâcon La Salle. Notre président Éric Dyrdol et l’ensemble des membres du club ont à cœur de bien recevoir à la maison (petit-déjeuner, animations, barbecue). Malheureusement, vous ne m’y verrez pas cette année, j’ai des amis qui se marient ce week-end-là.

Y a-t-il une autre étape que tu apprécies particulièrement ? As-tu déjà ton programme pour la saison 2020 ?

J’aime beaucoup les parcours d’Augerville, d’Hersant, de Belfort et de La Salette. Ce sont des golfs magnifiques. Cette année, je compte faire la totalité du tour régional. Sur la Footgolf Cup, le début de saison sera bien chargé. Pour le moment, j’ai coché Hersant, La Salette, Lyon, Albon, Vichy, Open de France, Belfort et Rouffach, Gex, Le Mans et Angers.